Où est le Mrap ?!

Depuis ces dernières années, la communauté juive a eu tendance à crier à l'antisémitisme un peu trop hativement. Lorsque c'est le cas, il convient de s'opposer fermement au terrorisme intellectuel du communautarisme et refuser les amalgames faciles. Critiquer la politique du gouvernement Israelien, avec discernement, ne relève en rien de l'antisémitisme. Reprocher à la religion juive ses excés et son intrusion dans les choix politiques d'un pays laïc ne merite pas le reductio ad hitlerum systematique. Mais cela ne doit pas nous empêcher de constater l'antisemitisme là où il se manifeste sans conteste. Car derrière des allocutions belliqueuses grossièrements dissimulées sous le masque trompeur de l'antisionisme, se cache le plus souvent l'antisémitisme le plus effrayant. Or, depuis quelques temps, chez les anti-racistes labélisés à la gauche de la gauche, la tendance est à la simplification emberlificotée, et à l'absolution de tous faux pas antisémite. A l'aide d' une logorrhée pseudo sociologique, les indignés hémiplégiques, parviennent à expliquer que le discours de la tribu Ka n'est que l'expression maladroite d'une jeunesse en quête d'identité, et d'un défaut de l'intégration française (1). A l'attaque d'une synagogue, le répondeur d'une émission persécutée (2) et responsable des sévices publics , s'épanche à l'oreille des auditeurs modestes mais géniaux, pour geindre la plainte palestinophile de quelques antisionistes de circonstance. Grâce à des circonlocutions qui n'appartiennent qu'aux anciens apparatchiks staliniens, le Mrap et les indigènes de la république, arriveront toujours à convaincre leurs ouailles, que l'antisémitisme est une vue de l'esprit inventée par des américano-sionistes, et qui a pour but de taire les méfaits contemporains de la France coloniale.
Il serait temps que ces gens se réveillent de leur long sommeil, avant qu'il ne soit trop tard, et que la bêtise du betar reponde au bêta Keba.

(1) Voilà ce que l'on trouve sur un site parfois pertinent
Mélanine "Nous avons déjà à de nombreuses reprises évoqué les effets de la relégation et de la domination sociale, de l’invisibilité historique, des discriminations sociales et raciales, l’échec de l’anti-racisme de principe, l’instrumentalisation des mouvements de solidarité des années quatre vingt...La tribu KA est l’un des nombreux symptômes de la faillite républicaine face au honteux problème racial du pays."
(2): le danger de censure fut grand. Les auditeurs ne s'y sont pas trompés. Aprés l'appel à la révolte radiodiffusé, il y eut plus de signatures pour empêcher le déplacement de cette émission au sein de la grille des programmes de France inter que pour
Sauver le Darfour...


Tribu Ka contre Tribu Sioniste
envoyé par hopto