De nombreux textes furent publiés sur le web à l'occasion des flambées urbaines. La Luette vous propose ici la lecture de quelques unes de ces contributions.

Le site Mondialisme.org propose un dossier qui s'intitule "émeutes : Quand les jeunes dansent avec les loups". Ce site est loin d'être aussi manichéen qu'on pourrait s'y attendre. Il présente des textes parfois nuancés, et parvient à interroger avec justesse les positions idéologiques du gauchisme ambiant... une qualité un peu trop rare dans les rangs des militants de la gauche et de l'extrème gauche.
Partie 1 : "Emeutes : quand les jeunes dansent avec les loups 1"
Partie 2 : "Emeutes : quand les jeunes dansent avec les loups 2"
Partie 3 : "Emeutes : quand les jeunes dansent avec les loups 3"
Partie 4 : "Emeutes : quand les jeunes dansent avec les loups 4"


Le Texte du philosophe Robert Redeker, souvent accusé d'être un mêchant réactionnaire, s'inquiète du nihilisme culturel ambiant.


L'observatoire du communautarisme a publié pendant les émeutes un extrait du livre de Jean claude Michea " L'enseignement de l'ignorance", mais aussi un excellent commentaire qui s'intitule "République inachevé ou à jeter" , trés éclairant sur le syncrétisme idéologique que l'on décèle entre les positions de sociologue de gauche tendance "les indigènes de la république" et celle des libéraux français tendance sarkosy.


Le polémiste sulfureux et anticommunautariste "du deux poids deux mesures" Alain Soral n'a pas pu s'empécher de réagir à ces évènements. A vous de juger si ses opinions sont aussi politiquement incorrectes qu'il le pense.


Et pour finir un texte de François Geze, l'indigné de l'(a)République qui ne manque jamais de prendre la défense des islamistes. Le directeur de la Découverte met tout le monde dans le même sac avec des approximations qui relèvent plus de la diffamation que de l'analyse politique. Il y excommunie dans un même élan inquisitorial les prises de position des uns et des autres, tous coupables de croire encore en la République. A noter que ce texte a été publié par le portail rezo.net, mais qu'aucun des textes ou interviews attaqués par François Geze, n'a eut ce privilège. Les usagés de rezo.net n'auront donc que la version du sous traitant de Vivendi pour se faire une idée...