art994_1-1     La Maison de l'Afrique

L'association la maison de l'afrique mène un travail pertinent et efficace sur la mémoire des africains. Un de leurs combats est de réhabiliter la mémoire du compositeur d'origine africaine, le chevalier St George.
En 1994, l'association parvient a imposer une cérémonie d'hommage aux abolitionnistes, soit dix ans avant que le président jacques Chirac promulgue en janvier 2006, la date du 10 mai comme journée nationale de commémoration de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions.
A cette époque, les associations et les représentants politiques de Toulouse décidèrent d'installer une plaque commémorative, au coeur du jardin Compan-Caffarelli.
A l'occasion d'une fête associative, Jean Emmanuel Cantrain, président de l'association la maison de l'Afrique, nous révèle que Toulouse fut au 13 siecle une ville refuge pour les esclaves. Il précise que l'histoire de l'esclavage n'est pas réservée à une communauté mais s'inscrit dans l'héritage de la nation Française, pour lui la reconnaissance de l'esclavage comme crime de l'humanité n'est qu'une première étape dans les faits, elle doit se concrétiser dans les actes et les consciences.


Reportage 1/2

Reportage 2/2

Son généré par Dew Player