Jean-Marc Izrine, travailleur social et historien.

yddip         dreyfusp


Jean-Marc Izrine est travailleur social au sein d'une régie de quartier dans une cité de la banlieue toulousaine. Militant de l'Alternative Libertaire, il a entreprit des recherches historiques sur les mouvements juifs libertaires. Dans son premier livre "les libertaires du Yiddishland", Jean-Marc Izrine montre l'implication du mouvement libertaire juif au sein de tous les combats révolutionnaires de la fin du 19 siècle jusqu'à la moitié du 20 siècle, que ce soit en Russie, en Europe occidentale, ou en Amérique. Issus des milieux populaires, les libertaires juifs ont su associer identité et internationalisme. Ils sont la preuve que l'antisémitisme social qui confine le juif dans le rôle du capitaliste, est erroné et inacceptable.
Dans son deuxième ouvrage "les libertaires dans l'affaires Dreyfus", Jean-Marc Izrine nous remet en mémoire l'affaire de ce militaire juif suspecté de trahison. Son livre a pour ambition de décrypter les positions des forces de gauche à l'occasion de cette affaire. Soucieux de lutter contre les amalgames et les jugements hâtifs, il n'en reste pas moins vigilant quant au retour d'un antisémitisme social au sein de la gauche française. Il n'en oublie pas moins la dérive communautariste des représentants juifs de France pour qui toute critique contre la politique menée en Israël, est la preuve d'un antisémitisme déguisé. Ce livre est aussi l'occasion de réhabiliter un personnage historique souvent oublié, Bernard Lazare.
Ecouter la 1°partie de l'interview de J-M.Izrine.


Ecouter la 2°partie de l'interview de J-M.Izrine.


Son généré par Dew Player